Brûlures et démangeaisons dans la zone intime?

Brûlures et démangeaisons dans la zone intime?

Avec i say: tester et traiter.

Tu te demandes si tu as une infection vaginale? Avec le nouveau «i say: Self-Test infections vaginales», tu peux rapidement déterminer si tu as une infection vaginale ou pas. Si le test indique une infection, tu pourras traiter efficacement à la fois les mycoses vaginales et les vaginoses bactériennes grâce aux «comprimés vaginaux i say: infections vaginales».

Infections vaginales

Douleurs, démangeaisons, une odeur désagréable – voilà souvent les premiers symptômes d’une infection vaginale. 75% des femmes contractent une infection vaginale au moins une fois dans leur vie. Le taux de rechute est très élevé. Les infections vaginales surviennent suite à une perturbation de la flore vaginale. Il suffit parfois d’un passage à la piscine ou d’un moment de stress pour les déclencher. Par ailleurs, une alimentation déséquilibrée ou une hygiène excessive peuvent modifier la valeur de pH du vagin et ainsi favoriser une infection. Les infections vaginales sont généralement causées par des bactéries (vaginose bactérienne) ou des champignons.  Découvre comment les deux types d’infections se distinguent.

Self-test

Le «i say: Self-Test infections vaginales» est un test moderne à faire soi-même. Il est ainsi possible de tester rapidement et simplement s'il y a une infection vaginale. Il indique en même temps s'il s'agit d'une mycose vaginale et/ou d'une infection bactérienne (vaginose bactérienne). Pas besoin de frottis, le test mesure les antigènes dans l'urine et peut s'utiliser très facilement par le biais d'un échantillon d'urine.

Acheter maintenant

Mycose vaginale

La mycose vaginale est un champignon qui colonise la zone intime de la femme en provoquant l’inflammation de la muqueuse du vagin et de la vulve. Près de 75% des femmes contractent une mycose vaginale au moins une fois dans leur vie. 40 – 50 % des femmes sont même touchées plusieurs fois successivement.

Symptômes

Les symptômes suivants sont caractéristiques d’une mycose:

  • Brûlures et démangeaisons vaginales
  • Pertes plus abondantes, semblables à du lait caillé
  • Pas d’odeur spécifique
  • Douleurs fréquentes lors des rapports sexuels et de la miction

Tu te demandes si tu as une infection vaginale? Le «i say: Self-Test infections vaginales» est un test moderne à faire soi-même. Il est ainsi possible de tester rapidement et simplement s’il y a une infection vaginale. Il indique en même temps s’il s’agit d’une mycose vaginale et/ou d’une infection bactérienne (vaginose bactérienne).

Cause

La mycose vaginale est souvent due à la levure Candida albicans. Elle prolifère à une température d’environ 37 degrés et se sent donc particulièrement bien dans le vagin de la femme. Si l’équilibre vaginal naturel est rompu, il peut en résulter une prolifération excessive de champignons.

Traitement

Pour rétablir l’équilibre vaginal, la valeur de pH doit être ramenée dans la zone normale de 3,5 à 4,5. Car les champignons ne peuvent pas survivre dans ce milieu acide. Les comprimés vaginaux i say: infections vaginales agissent avec leur substance active naturelle en tant que régulateur efficace de la valeur du pH et luttent contre les troubles désagréables. Les petits comprimés vaginaux pratiques se dissolvent rapidement. Il est également possible de l’utiliser de jour sans problèmes, dans la mesure où contrairement aux ovules, quasiment aucun flux accru n’est produit. Les comprimés vaginaux «i say: infections vaginales» sont disponibles en pharmacie et en droguerie sans ordonnance.

En traitement d’appoint, tu peux utiliser en plus le «gel i say: sécheresse vaginale». L’utilisation du gel diminue drastiquement le risque de récidive d’une infection vaginale. La sécheresse rend le vagin plus sensible aux infections.

Tu trouveras de plus amples informations dans les notices.

Prévention

Les comprimés vaginaux «i say: infections vaginales» peuvent aussi être utilisés à tout moment à titre préventif, par exemple quand le système immunitaire est affaibli, pendant les périodes de stress ou après un passage à la piscine. A titre préventif, tu peux introduire tous les deux jours un comprimé vaginal pendant 14 jours. Tu peux par ailleurs utiliser le gel i say: sécheresse vaginale à titre préventif.

Veille par ailleurs à renforcer tes défenses immunitaires par une alimentation riche en vitamines et équilibrée et à ne pas pratiquer une hygiène intime excessive. Clique ici pour en apprendre davantage sur le thème de l’hygiène intime

Vaginose bactérienne

Certaines femmes touchées ne remarquent rien alors que d’autres souffrent d’une odeur nauséabonde: dans le cas d’une vaginose bactérienne, l’équilibre de la flore vaginale est rompu. Plus de 30 % de toutes les femmes sont touchées et chez 15 à 30 % d’entre elles, une récidive intervient sous 3 mois.

Symptômes

Tu peux sentir et ressentir les signes d’une vaginose bactérienne. Les symptômes suivants sont caractéristiques d’une vaginose bactérienne:

  • Pas de brûlures ni de démangeaisons vaginales, ou seulement légères
  • Pertes plus abondantes, avec une consistance fine, laiteuse ou crémeuse
  • Odeur nauséabonde de poisson
  • Apparition fréquente de maux de ventre

Dans 50 % des cas, une vaginose bactérienne ne présente pas de symptômes et demeure par conséquent souvent non détectée.

Tu te demandes si tu as une infection vaginale? Le «i say: Self-Test infections vaginales» est un test moderne à faire soi-même. Il est ainsi possible de tester rapidement et simplement s’il y a une infection vaginale. Il indique en même temps s’il s’agit d’une mycose vaginale et/ou d’une infection bactérienne (vaginose bactérienne).

Cause

La vaginose bactérienne, également appelée infection par gardnerella vaginalis, dysbiose vaginale ou vaginose à odeur d’amine désigne une modification maladive du milieu vaginal par la colonisation accrue de la bactérie gardnerella vaginalis. Ainsi, l’équilibre de la flore vaginale se déplace au détriment des bactéries lactiques (lactobacilles) dans la zone alcaline (> 4,5). Cela peut par exemple s’expliquer par un système immunitaire affaibli ou une hygiène excessive.

Traitement

Pour rétablir l’équilibre vaginal, la valeur de pH doit être ramenée dans la zone normale. Car les bactéries ne peuvent pas survivre dans ce milieu acide. Les comprimés vaginaux «i say: infections vaginales» avec leur substance active naturelle agissent en tant que régulateur naturel et efficace du pH et combattent les troubles désagréables. Les petits comprimés vaginaux pratiques se dissolvent rapidement. Il est également possible de l’utiliser de jour sans problèmes, dans la mesure où contrairement aux ovules, quasiment aucun flux accru n’est produit. Les comprimés vaginaux «i say: infections vaginales» sont disponibles en pharmacie et en droguerie sans ordonnance.

En traitement d’appoint, tu peux utiliser en plus le «gel i say: sécheresse vaginale». L’utilisation du gel diminue drastiquement le risque de récidive d’une infection vaginale. La sécheresse rend le vagin plus sensible aux infections.

Tu trouveras de plus amples informations dans les notices.

Prévention

Les comprimés vaginaux «i say: infections vaginales» peuvent aussi être utilisés à tout moment à titre préventif, par exemple quand le système immunitaire est affaibli, pendant les périodes de stress ou après un passage à la piscine. A titre préventif, tu peux introduire tous les deux jours un comprimé vaginal pendant 14 jours. Tu peux par ailleurs utiliser le gel «i say: sécheresse vaginale» à titre préventif.

Veille par ailleurs à renforcer tes défenses immunitaires par une alimentation riche en vitamines et équilibrée et à ne pas pratiquer une hygiène intime excessive. Clique ici pour en apprendre davantage sur le thème de l’hygiène intime.

Schliessenfermer